Skip to content
Default

Sur les traces de Napoléon à l'Île d'Elbe : les villas et les musées de l'Empereur

À la découverte des lieux où Bonaparte a vécu

L'un des plus grands généraux de tous les temps, Napoléon Bonaparte, après sa défaite à Leipzig, est relégué sur l'Île d'Elbe. Entre 1814 et 1815, il consacre tous ses efforts au nouveau petit royaume, qu'il administre avec énergie : il étudie les ressources locales, réorganise l'agriculture, les transports et le commerce, et conçoit même le drapeau de l’Île d’Elbe : blanc avec des abeilles dorées sur une bande rouge.
Voici un itinéraire pour suivre les traces laissées par l'empereur en exil sur l'île toscane.

Index
  • 1.
    La Palazzina dei Mulini
  • 2.
    Villa San Martino
  • 3.
    Musée napoléonien de la Misericordia
1.

La Palazzina dei Mulini

Portoferraio
Portoferraio - Credit: Danny Colangelo

Il n'est pas difficile de retracer tous les sites napoléoniens : le principal est la Palazzina ou Villa dei Mulini à Portoferraio, entre le Fort Falcone et le Fort Stella, dans une position privilégiée pour contrôler à la fois la mer et la ville.
La sobre résidence est l'union de deux maisons grand-ducales dans lesquelles sont aménagés la Salle de réception, en surélevant le plafond, la Salle des Officiers, le bureau personnel, la chambre à coucher et la Salle des Valets, tandis que les pièces sont décorées et meublées, bien sûr, en style Empire.

1.

Villa San Martino

Villa San Martino sur l'Île d'Elbe
Villa San Martino sur l'Île d'Elbe

Pour la saison chaude, Napoléon choisit une maison à la campagne, la Villa San Martino, non loin de Portoferraio, et la fait adapter à ses besoins par des décorateurs, notamment Pietro Ravelli, qui réalise des fresques dans certaines pièces symboliques. Il s'agit de la salle égyptienne, qui fait référence à une campagne militaire du général, avec un zodiaque au plafond, signe de la force du hasard.
La salle des colombes, avec les deux animaux peints en vol tenant dans leur bec un ruban noué, plus serré à chaque fois qu'ils s'éloignent : un signe de fidélité pour son épouse Marie-Louise d'Autriche. 
La villa est ensuite flanquée d'une galerie en style dorique, construite par un cousin de l'empereur, le prince Demidoff, pour abriter des souvenirs napoléoniens. Elle contient également une statue de Galatée, attribuée à Canova, qui représente la nonchalante sœur de Napoléon, Pauline.

1.

Musée napoléonien de la Misericordia

Napoléon
Napoléon

Un autre Musée napoléonien est situé dans l’église Chiesa della Misericordia à Portoferraio, qui renferme aussi des moulages de la main et du visage de l'empereur. Sur les traces de Napoléon, vous aurez également l’occasion de découvrir ses autres passions comme les livres et le théâtre.
Parmi les autres sites napoléoniens de l'île, citons l'ermitage dans les bois près du Sanctuaire de la Madonna del Monte et, à proximité, un curieux rocher connu sous le nom de Chaise de Napoléon, d'où l'empereur aurait admiré sa Corse.

La découverte commence

Les lieux à ne pas manquer, les étapes des itinéraires, les événements et les conseils pour votre voyage
Évènements • 52 résultats
Idées • 197 résultats
Parcours • 92 résultats