Skip to content
Default

Le village de Malmantile

Sur les collines de Lastra a Signa, au milieu des légendes et des traditions d'une ville pleine de charme

Malmantile, dans la campagne de Lastra a Signa, était constitué à l'origine d'un ancien relais de poste et de quelques maisons éparpillées le long de l'ancienne Via Pisana. La tradition veut que saint Ambroise, qui passait par la campagne florentine, se soit arrêté dans une auberge près du village actuel. Le futur évêque de Milan aurait demandé à l'aubergiste s’il se portait bien. L'homme a répondu qu'il n'avait pas à se plaindre, car Dieu lui avait donné une vie sans grands soucis.

Saint Ambroise, irrité par la bonne fortune de l'aubergiste et le croyant un serviteur du diable, jeta une malédiction sur sa maison. « Mala Mantilia ! », dit-il, « maudite nappe » dans l'intention de souligner par cette invective la méchanceté de ses hôtes ! Après les paroles de saint Ambroise, la maison de l'aubergiste s'enfonça dans les entrailles de la terre, emportant l'homme et toute sa famille. Une plaque sur un tabernacle juste à l'extérieur des murs de Malmantile rappelle encore cette légende.

Malmantile

En laissant de côté les légendes et les références littéraires, nous savons que le château de Malmantile a été construit au début du XVe siècle pour défendre la République florentine contre Pise, complétant ainsi le système de défense qui comprenait Lastra a Signa, Montelupo et Empoli. La garnison, louée pour sa position par de nombreux stratèges militaires - en septembre 1869, une bataille simulée fut organisée entre les officiers d'artillerie de Nino Bixio et de Cadorna, les premiers représentant Malmantile, les autres Montelupo - perdit de son importance suite à la soumission de Pise à la ville du lys et surtout après l'ouverture au XVIIIe siècle de la route entre Porto di Mezzo et Montelupo, ce qui déclassa l'ancienne via Pisana qui passait par les collines de Lastra a Signa.

En laissant de côté les légendes et les références littéraires, nous savons que le château de Malmantile a été construit au début du XVe siècle pour défendre la République florentine contre Pise, complétant ainsi le système de défense qui comprenait Lastra a Signa, Montelupo et Empoli. La garnison, louée pour sa position par de nombreux stratèges militaires - en septembre 1869, une bataille simulée fut organisée entre les officiers d'artillerie de Nino Bixio et de Cadorna, les premiers représentant Malmantile, les autres Montelupo - perdit de son importance suite à la soumission de Pise à la ville du lys et surtout après l'ouverture au XVIIIe siècle de la route entre Porto di Mezzo et Montelupo, ce qui déclassa l'ancienne via Pisana qui passait par les collines de Lastra a Signa.

Malmantile

Au XIXe siècle, le village était dominé par un certain nombre de puissantes familles florentines, dont la famille Frescobaldi. L'église de la ville s'appelle San Piero in Selva et a été fondée en 1276. L'église a été entièrement rénovée entre 1955 et 1956, ce qui lui a redonné son aspect médiéval d'origine en supprimant les superstructures des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le bâtiment sacré le plus important du château est toutefois l'ancien monastère de Lecceto, construit à la fin du XVe siècle. La fondation du monastère n'aurait pas été possible sans le financement de la part de Filippo Strozzi, qui finit par faire partie du cercle anti-médicéen et par être emprisonné jusqu'à la fin de ses jours. C'est le noble banquier florentin qui a voulu les décorations de Benedetto da Maiano et le retable de Domenico Ghirlandaio, des œuvres qui ont disparu au XIXe siècle.

Les événements locaux typiques comprennent le festival médiéval de Malmantile, qui se tient généralement entre mai et juin chaque année. Pour l'occasion, le passé glorieux de la Toscane retourne dans ce charmant village de la campagne florentine, avec des cortèges, des musiciens et des reconstitutions dans les rues.

Au XIXe siècle, le village était dominé par un certain nombre de puissantes familles florentines, dont la famille Frescobaldi. L'église de la ville s'appelle San Piero in Selva et a été fondée en 1276. L'église a été entièrement rénovée entre 1955 et 1956, ce qui lui a redonné son aspect médiéval d'origine en supprimant les superstructures des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le bâtiment sacré le plus important du château est toutefois l'ancien monastère de Lecceto, construit à la fin du XVe siècle. La fondation du monastère n'aurait pas été possible sans le financement de la part de Filippo Strozzi, qui finit par faire partie du cercle anti-médicéen et par être emprisonné jusqu'à la fin de ses jours. C'est le noble banquier florentin qui a voulu les décorations de Benedetto da Maiano et le retable de Domenico Ghirlandaio, des œuvres qui ont disparu au XIXe siècle.

Les événements locaux typiques comprennent le festival médiéval de Malmantile, qui se tient généralement entre mai et juin chaque année. Pour l'occasion, le passé glorieux de la Toscane retourne dans ce charmant village de la campagne florentine, avec des cortèges, des musiciens et des reconstitutions dans les rues.

Florence et la région florentine